Exercice Pratique initiationphoto #3 - Une semaine avec mon appareil photo

apprendre la photo

 

J'entends souvent beaucoup de photographes dire qu'ils manquent d'inspiration ou d'idées. Ils ne savent pas quoi photographier ou pensent qu'ils ne peuvent pas trouver de sujets intéressants près de chez eux. Et pourtant ! Comme je l'ai déjà fait pour deux autres articles dernièrement, je vous propose un nouvel article avec un exercice pratique. Pour vous pousser à sortir (de votre zone de confort). Je le fais en toute connaissance de cause puisque j'ai rencontré ces mêmes difficultés. Et vous savez quoi ? J'ai constaté que c'est en sortant et en photographiant que je découvre le plus souvent des sujets et des idées photo.

Alors, avec ce troisième exercice, ce que je vous propose, c'est de développer votre regard et votre curiosité en étant un éternel observateur. Durant toute une semaine, vous arpentez votre environnement quotidien armé de votre appareil photo. Vous photographiez ce que vous voyez, ce qui vous interpelle. Si vous ne pouvez pas emporter votre appareil photo avec vous tout le temps, octroyez-vous un moment chaque jour. Soit le matin avant d'aller bosser, le midi pendant votre pause ou encore, le soir après le repas. Tout moment est une opportunité de prendre des photos.

Instructions

L'objectif de cet exercice est de vous entrainer à avoir l'œil attentif et vif, et à être un éternel observateur. Et cela, quel que soit votre environnement et les conditions disponibles. En gros, vous pouvez même faire cet exercice avec votre Smartphone si c'est plus simple pour vous. L'idée ici est de développer la manière dont vous allez observer la scène et quelle approche vous allez prendre pour en tirer quelques clichés.

Commencez par choisir l'équipement qui va vous accompagner chaque jour de cette semaine et quand vous allez commencer l'exercice. Prenez le temps de vous promener dans les lieux où vous passez habituellement et observez, regardez tout autour de vous. Qu'est-ce qui vous attire ? Qu'est-ce qui capte votre regard ? Approchez-vous, tournez autour du sujet qui vous a attiré, prenez des photos, plein de photos. Jouez avec la profondeur de champ, la distance par rapport au sujet et le cadrage pour mettre en avant les éléments qui vous interpellent, pour raconter l'histoire que vous vivez quotidiennement.

L'exemple en photo

Évidemment, je ne vous laisse pas comme ça ! 🙂. Voici une sélection de dix photos réalisées sur une semaine. J'avais fait cet exercice lors d'une semaine de vacances en Asie, il y a quelque temps. Mais rassurez-vous, c'est tout à fait faisable dans n'importe quel environnement, même à deux pas de chez vous. Si vous vous rendez en ville pour le travail, ou si vous prenez le train pour vous y rendre et même si vous êtes la plupart du temps à la campagne. Il y a toujours des situations ou des sujets qui se prêtent à ce type d'exercice.

Alors, allons-y ! Je vous décris de façon détaillée les conditions de prise de vue pour chaque photo de mon exemple. Ces images ont été réalisées durant un voyage au Myanmar (Birmanie) en décembre 2019. La seule différence (au-delà du dépaysement qui aide inévitablement à cette démarche), c'est que j'étais là pour ça et donc j'étais totalement à l'affût de la moindre image. Mais il est assez simple de se mettre dans le même état d'esprit où que l'on soit. ´Être attentif à tout ce qui nous entoure.

Première photo


© Florent Letertre Photographe

Je me baladais dans ce village sur pilotis sur le lac Inle lorsque j'ai vu cette tisseuse. Sa concentration et l'endroit où elle se tenait ont attiré mon attention. Ensuite, j'ai rapidement noté les nombreuses formes présentes. Les trois ronds constitués par les roues à tisser et la fenêtre carrée à l'arrière. La personne n'était pas trop éclairée malgré la lumière plutôt dure et les couleurs de sa tenue s'accordaient parfaitement avec les tons du décors. J'ai cadré et déclenché.

Deuxième photo


© Florent Letertre Photographe

Cette deuxième photo a été prise non loin de la première. Comme je l'ai dit, la lumière extérieure était plutôt dure, il était proche de midi. C'est ce qui m'a intéressé ici. Étant à l'intérieur, tout avait tendance à être à l'ombre. Alors, en passant près de cette fenêtre, j'ai été attiré par le "cadre" qui s'offrait à moi. En cadrant assez large pour inclure une partie de la structure, je pouvais créer ce cadre (dans le cadre) et renforcer l'intérêt porté au paysage. Le décors est magnifié par la partie noire tout autour, poussant le regard à l'extérieur.

Troisième photo


© Florent Letertre Photographe

Une autre photo prise sur le lac Inle. J'étais sur une barque prêt à partir jusqu'à la prochaine destination et je regardais ce magnifique paysage fait d'eau et de montagnes lorsque ce birman est venu se mettre au milieu de la scène. C'était le petit morceau de vie qui manquait à ma photo. J'ai attendu qu'il ne soit plus superposé au bâtiment pour déclencher.

Quatrième photo


© Florent Letertre Photographe

Je m'étais arrêté sur un petit marché au bord de la route pour découvrir quelques spécialités et produits locaux. Au moment de remonter dans la voiture, en regardant vers la droite, j'ai vu ce groupe de personnes qui représentaient bien la population locale. J'ai opté pour un cadrage vertical pour inclure les arbres et montrer leur grande taille. C'est une photo prise quasiment sur le vif.

Cinquième photo


© Florent Letertre Photographe

Dans le train à destination de Kalaw, j'observais depuis un moment l'extérieur. Les lumières très basses du petit matin créait des ombres très allongées, des couleurs chaudes et un douceurs que j'aime particulièrement. Soudain, ces deux jeunes à mobylette ont attiré mon regard. J'ai sorti la tête, c'était un vieux train sans fenêtres, et j'ai composé cette image en incluant le train et le passage à niveau.

Sixième photo


© Florent Letertre Photographe

Arrivée à la gare de Kalaw, je me baladais sur le quai quand j'ai vu cette dame et son enfant qui accompagnait sans doute la personne dans le train. Au-delà du fait que la personne soit bien visible et regarde dans ma direction, c'est le fait qu'à part ce petit groupe, les autres personnes ne sont pas visibles. Elles sont dans l'ombre à l'intérieur du train. Une fois encore, les formes, les fenêtres rectangulaires et les lignes du wagon apporte une stabilité à cette image, graphique mais peuplée.

Septième photo


© Florent Letertre Photographe

Toujours à la gare de Kalaw, j'ai été touché par tous ces chiens errants qui se balades un peu partout. Sur le quai de la gare, il y en avait un qui m'a permis de l'intégrer à une composition représentant le côté liberté de ces chiens et de la gare en général. Les rails, un wagon, un bâtiment, le quai... et un chien, on ne voit pas (plus) ça chez nous 🙂.

Huitième photo


© Florent Letertre Photographe

Un autre chien 🙂 ... pris depuis le train, au passage d'un village. Ce chien était là, à regarder en direction du train, comme s'il attendait quelqu'un. J'ai trouvé que la lumière et les ombres étaient intéressantes et accentuaient l'importance du chien debout sur ce quai. J'ai cadré et déclenché.

Neuvième photo


© Florent Letertre Photographe

Le dernier jour de ce très chouette séjour, j'ai eu l'occasion de visiter un parc d'attractions désaffecté dans le centre de Yangon (anciennement Rangoun). C'était grisant et plutôt graphique. Il y avait beaucoup de choses à photographier mais je me suis concentré sur les éléments qui attiraient rapidement mon œil, comme ce wagon de montagne russe.

Dixième photo


© Florent Letertre Photographe

Le rail de l'attraction de la photo précédente prise sous un angle plus frontal pour encore renforcer le côté graphique, mélangeant nature et éléments urbains. Dans ce genre d'endroit, il est possible de rapidement collecter des images permettant de construire une série.

Conclusion

Toutes les photos utilisées pour l'exemple de cet exercices ont été prises calmement. C'est-à-dire, que je n'étais pas pressé, j'avais le temps d'observer, de bouger. Que ce soit le sujet sous différents angles bien sûr, mais aussi la lumière. Quel angle était le plus flatteur, le plus intéressant. Où que vous choisissiez de faire cet exercice, prenez le temps, passez, repassez, tournez,... mais prenez le temps. Plus vous prendrez le temps, plus les choses apparaîtront. N'ayez pas peur de déclencher, vous trierez par la suite.

(Mise à jour de l'article)
Suite à un commentaire pertinent qui mentionnait que les photos avaient été prises en voyage, ce qui facilite l'envie et l'inspiration (on est souvent plus intéressé, tout est nouveau,...), j'ai prévu de faire une mise à jour prochaine de cet article pour refaire cet exercice autour de chez moi et ajouter une nouvelle série de 10 photos.

Et vous, vous arrive-t-il de vous balader avec votre appareil photo ? De toujours l'avoir avec vous ? De capturer des moments, des lieux, des émotions où que vous alliez ? Comment procédez-vous ? Dites-nous comment cela se passe pour vous en commentaires ci-dessous.

 

Pas le temps de lire l'article en entier ou envie de le relire ? Pensez à le télécharger en pdf pour le lire quand vous le souhaitez ou l'imprimer pour le relire à votre guise...

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Apprendre

Pourquoi j'aime cette photo, la science de la perception par Brian Dilg

C'est au tout début de cette année 2019 que j'ai réalisé que maîtriser la technique et différentes pratiques photographiques ne suffisait pas pour être un "bon" photographe. Disons que c'est surtout parce que je commençais à me lasser un peu de ce que je faisais qui devenait assez répétitif et que l'inspiration venait à me manquer. J'ai alors décidé de me mettre à lire plus de choses sur la photographie et la composition...

Lire l'article
Astuces

Les 7 aptitudes du photographe qui évolue

D'un point de vue personnel, je pense que la pratique de la photographie, comme tout art, est quelque chose qui évolue continuellement, durant toute la vie du photographe, quel qu'il soit. Évidemment, cette évolution est propre à chacun et sera plus rapide pour certains que pour d'autres. Cependant, de nombreuses aptitudes peuvent vous permettent de faire évoluer votre pratique et votre style de façon conséquente...

Lire l'article
Photo de rue

La photographie de rue ou street photography, c'est quoi et peut-on tout photographier

La photo de rue m'a toujours fortement intéressé, j'ai toujours admiré ces photos prises sur l'instant dans des lieux communs et dans lesquelles ont perçoit la vie de tous les jours. Mais ça m'a aussi toujours beaucoup impressionné. Comment ces photographes font pour être là au bon moment, voir ce petit truc qui fait que la photo fonctionne et surtout, parfois, comment osent-ils se confronter au regard du passant, voir au risque de se faire agresser par les plus réticents ?

Lire l'article