Qu’est-ce que la profondeur de champ en photographie ?

Bases

 

La profondeur de champ est la zone de l'espace qui entoure et inclue le sujet photographié et que l'œil humain voit nette. On appelle donc aussi cette zone la « zone de netteté ». Par conséquent, tout ce qui sera à l'avant et à l'arrière de cette zone sera flou. Vous me direz que c'est assez théorique tout ça... et vous auriez raison. Mais je ne vais pas m'arrêter là ! Dans cet article,  je vais vous montrer de quoi on parle avec des exemples mais aussi vous expliquer comment la gérer et obtenir la zone de netteté adaptée selon le sujet photographié.

Lien avec l'ouverture

Il existe un lien directe entre la profondeur de champ et l'ouverture du diaphragme choisie. C'est en effet, le réglage de l'ouverture qui vous permet de faire varier votre profondeur de champ. Plus on aura un grande ouverture (petite valeur), plus la zone de netteté sera réduite. A l'inverse, si on choisi une petite ouverture (grande valeur), on obtiendra une grande profondeur de champs ou zone de netteté. Voici un petit exemple en image pour vous faire une idée.


Grande profondeur de champs liée à la petite ouverture (f/22)


Profondeur de champs moyenne liée à une valeur d'ouverture intermédiaire (f/8)


Petite profondeur de champs liée à une grande ouverture (f/2.8)

Exemple en image

Si les images ne vous ont pas éclairé, rien de tel qu'un exemple concret. Dans l'exemple ci-dessous, on peut constater que selon le réglage d'ouverture choisi on obtient des zones de netteté (ou Profondeurs de Champ) différentes et plus ou moins importantes.


Une petite ouverture (grande valeur f/16) donne une grande zone de netteté/profondeur de champ


Une ouverture moyenne (valeur f/5.6) donne une zone de netteté/profondeur de champ intermédiaire


Une grande ouverture (petite valeur f/1.8) donne une faible zone de netteté/profondeur de champ

En pratique

Sur le terrain, vous l'aurez compris, il est utile de connaître le type de sujet à photographier. Cela permet de déterminer la profondeur de champs désirée et par conséquent l'ouverture à utiliser. Par exemple, en portrait, le photographe souhaitera avoir une faible zone de netteté pour mettre son sujet en avant. En effet, la faible profondeur de champs créera un flou d'arrière-plan qui atténuera ou fera disparaitre tout élément se trouvant à une certaine distance du sujet. Par contre, pour du paysage, ce même photographe règlera l'ouverture sur une grande valeur (f/22) afin d'obtenir une grande profondeur de champs. Cela lui donnera de la netteté sur toute l'étendue de son paysage.


En paysage, grande profondeur de champ (f/22) pour une netteté étendue sur toute la zone photographiée


En portrait, une profondeur de champ réduite (f/1.8) pour une zone de netteté limitée à la zone comprenant le modèle

Les autres moyens d'influencer la profondeur de champ

Si vous êtes limité dans les valeurs d'ouverture de votre diaphragme et que vous ne pouvez pas ouvrir suffisamment pour créer un flou d'arrière-plan, il existe d'autres actions possibles qui permettent de la modifier.

Distance au sujet

La distance qui sépare l'appareil photo du sujet est la deuxième chose qui a un effet sur la profondeur de champ. En effet, à une même ouverture de diaphragme, la zone de netteté sera plus importante si le sujet est plus loin et plus courte s'il est tout près. Par exemple, à valeur une ouverture de f/5.6, la profondeur de champ ou zone de netteté sera peut-être de deux ou trois mètres si le sujet est à dix mètres alors qu'elle ne sera de quelques centimètres sir ce même sujet est à un mètre de l'appareil. Donc, lorsque vous n'arrivez pas à obtenir un joli flou d'arrière plan même à plein ouverture, pensez, que vous rapprocher de votre sujet peut vous y aider.

Longueur focale

De la même manière, modifier la longueur focale permet de faire varier la profondeur de champ d'une manière ou d'une autre. Plus la longeur focale sera longue, plus la zone de netteté sera réduite pour une certaine valeur d'ouverture de diaphragme. Pour cette même valeur, la zone de netteté sera bien plus importante si vous utilisez un objectif grand angle. Et si on y réflechit, zoomer, autrement dit augmenter la longueur focale, revient à se rapprocher de son sujet. Et on peut même combiner les deux 😉.

 

La compréhension de la profondeur de champ est essentielle pour débuter la photographie. J'espère avoir été clair dans mes explications et mes exemples. Si ce n'était pas le cas ou si vous souhaitez plus de détails, une question, un commentaire sont toujours les bienvenus. N'hésitez donc pas à me donner vos impressions ci-dessous. Merci de votre confiance.

 

Pas le temps de lire l'article en entier ou envie de le relire ? Pensez à le télécharger en pdf pour le lire quand vous le souhaitez ou l'imprimer pour le relire à votre guise...

 

Vous êtes intéressé par d'autres articles de ce genre ? Cliquez sur les Tags pour voir des articles similaires :